Suivez-nous sur FacebookPensez dons d’organesAssociez-vous au PavillonInscrivez vous en ligne !

Club de Karaté Yoseikan

Un moment de notre histoire

karaté

Le karaté Yoseikan Karaté-do…

Voici un bref historique du YOSEIKAN et de son évolution au Pavillon St-Arnaud et en Mauricie.

La pratique du Yoseikan au Québec remonte à la fin des années 60. On le connaissait alors comme une école de karaté dont la pensée était animée par le maître Tran Quan Ba qui conduisit le québécois Giancarlo Lucchesi-Borelli à sa ceinture noire.

Le Yoseikan avait déjà sa place depuis longtemps dans la grande maison des arts martiaux à travers le monde

Au japon, il avait et a une place importante et ce sous l’autorité du grand Maître Minoru Mocchizuki 8e dan Aikido, 7e dan de Judo, 4e dan Karaté et 8e dan Kendo.

En Europe, c’est le fils de celui-ci Hiroo Mochizuki qui en assume la responsabilité.

Le mot Yoseikan vient de YE ou YO qui signifie éduquer, transmettre des connaissances, véhiculer un esprit de sagesse, SEI qui représente l’honnêteté, la droiture, le respect, KAN qui indique le lieu de rencontre, la grande maison, la famille, la volonté de l’association.

LE YOSEIKAN AU QUÉBEC

L’enseignement du Yoseikan s’est développé dans plusieurs endroits au Québec toujours sous l’autorité morale de Giancarlo Lucchessi-Borelli. Déjà une certaine philosophie d’ouverture se dégageait, puisque le Yoseikan travaillait en collaboration avec les styles Chito-Ryu et Yoshukai, ce dernier représenté par le maître Mamolu Yamamoto.

Les 22 et 23 mars 1971, une trentaine de ceintures noires du Yoseikan, approuvèrent le projet de fonder officiellement le Yoseikan Karate-Do et désignèrent comme président-fondateur le québécois Sensei Giancarlo Borelli 3e dan.

Le Yoseikan Karaté-Do se veut un système de karaté caractérisé par la polyvalence des options et de son enseignement qui s’inspire des meilleurs éléments de plusieurs styles. De plus, le Yoseikan accorde une importance aux éléments de base de l’Aikido, du Judo du Kendo et Koduko (maniement de certaines armes).

Pour ce qui est du Karaté Yoseikan à Trois-Rivières, le tout remonte en juillet 1971 où Sensei Borelli rencontra le responsable du club de Fijiyama M. Robert Arbour. Une entente entre ces deux instructeurs eut lieu et le YOSEIKAN débuta officiellement à Trois-Rivières.

En 1973, le karaté Yoseikan emménagea au centre communautaire de loisir Pavillon St-Arnaud sous la supervision d’Yves Drouin de Québec et, par la suite, il laissa sa place au premier ceinture noire de la région, Sensei André Laprise. C’est ce dernier qui s’impliqua auprès du jeune Marc Beaudry en l’amenant à sa ceinture noire en 1980.

Dès l’automne 1980, Marc Beaudry enseigne avec son maître Sensei Laprise le karaté au Pavillon St-Arnaud et finalement, en 1982-83, Marc Beaudry devient le responsable du Yoseikan au Pavillon St-Arnaud ainsi que dans la région de la Mauricie.

Le karaté Yoseikan se développe au Pavillon St-Arnaud à un rythme effréné de 1985 à 1988 forçant Marc Beaudry à déménager à l’automne 88 dans des locaux plus spacieux, le Pavillon St-Arnaud ne pouvant plus répondre aux besoins du karaté Yoseikan compte tenu de son très grand nombre d’élèves.

En résumé, le fait de ne pas avoir un véritable DOJO en permanence avec le nombre d’adeptes qui était passé d’une centaine en 1985 à plus de 250 au printemps 1988, le karaté Yoseikan a dû quitter le Pavillon St-Arnaud.

Finalement M. Marc Beaudry construisit son Yoseikan dojo sur le boulevard Jean-XXIII dans le secteur Trois-Rivières-Ouest de Trois-Rivières.

M. Marc Beaudry a vécu plus de 15 ans au Pavillon St-Arnaud et durant cette période, il a laissé sa marque entre autres en formant des centaines de jeunes, sans compter son implication constante et éducative auprès de ceux-ci.

Voir tout sur notre publicité