Pavillon St-Arnaud

Lieu d’accueil, de regroupement et de solidarité, un centre communautaire de loisir est constitué à l’initiative des gens de la communauté ou du quartier. Il favorise le développement de la personne et de la famille ainsi que la prise en charge des citoyens dans sa communauté locale. Le centre est un milieu de vie ouvert à l’ensemble des membres de sa collectivité.

Un centre communautaire de loisir a comme moyens d’action privilégiés le loisir communautaire, l’éducation populaire et l’action communautaire.

Le loisir communautaire, c’est une activité de loisir jumelée à une approche communautaire. En mettant les gens en réseau, cette approche du « faire avec » permet de créer un milieu de vie et d’accroître le sentiment d’appartenance à l’égard du centre communautaire de loisir. Le loisir communautaire favorise la reconnaissance des forces de chacun et renforce le potentiel des gens ; il n’a pas de visée économique.

L’éducation populaire autonome est l’ensemble des démarches d’apprentissage, d’activités éducatives et de réflexion critique par lesquelles les personnes mènent collectivement des actions qui amènent une prise de conscience individuelle et collective au sujet de leurs conditions de vie ou de travail et qui visent, à court, moyen ou long terme, une prise en charge familiale, sociale et économique.

L’action communautaire en centre communautaire de loisir désigne un ensemble de pratiques visant à inscrire les personnes, qui vivent des problèmes ou éprouvent des besoins communs, dans un processus de participation sociale. Elle renvoie à des actions augmentant la maîtrise des situations auxquelles ces personnes sont confrontées et favorisent leur organisation en vue de modifier leurs conditions de vie ou de revitaliser leur milieu.

Historique du Pavillon St-Arnaud

1920 : Aménagement du Parc Pie XII.

1938 : Fondation de l’O.T.J. par Georges Caron dans la paroisse St-Philippe.

1939 : L’Abbé F.-X St-Arnaud est nommé directeur de l’O.T.J. et supervise trois parcs
(St-Philippe, Séminaire et Expo).

1940 : 1er bail entre la Cité et l’O.T.J. pour le Parc Pie XII.

1940 à 1952 : L’O.T.J. est maître d’œuvre des loisirs dans les parcs de Trois-Rivières.

1952 : L’Abbé Pierre Demers remplace l’Abbé St-Arnaud à la direction de l’O.T.J.

1954 : La piscine de l’Expo est confiée à l’O.T.J.

Le 4 février 1954, L’Honorable Maurice L. Duplessis, Député de Trois-Rivières et Premier Ministre de la province, accepte de patronner une campagne de souscriptions pour la construction d’un centre communautaire à Trois-Rivières.

Monsieur Arthur Rousseau, c.c.s.g.g., accepte la présidence active de la campagne de souscriptions.

Le 17 septembre 1954, L’Honorable Premier Ministre révèle qu’un incomparable philanthrope montréalais offrira un don de 360 000$ pour la construction du centre projeté.

Le 21 juin 1955, sous l’autorisation du Premier Ministre, trois personnes sont choisies et désignées comme membres du comité de construction : Le juge Maurice Laurin, Me Yves Gabias, c.f., et monsieur Henri Ferron, comptable agréé.

Le 24 août 1955, début des travaux de construction, le Premier Ministre lève la première pelletée de terre. Les plans et devis ont été fournis, à titre gracieux, par monsieur Pierre Rinfret, architecte de Sillery et monsieur Joseph L. Pagé, secrétaire du département de l’Instruction publique. Les grandes industries de Trois-Rivières ont contribué pour 21 000$, les trifluviens 12 431$ en plus du montant de 360 000$ de monsieur J.W. McConell, soit au total : 383 431$.

Le 13 mai 1956, inauguration officielle de l’édifice par l’Honorable Maurice L. Duplessis. A sa suggestion, ce centre communautaire sera connu sous le vocable de « Pavillon Mgr St-Arnaud ».

En même temps, et toujours sous l’autorisation du Premier Ministre, un comité d’administration, composé de trois membres, est choisi et désigné. Les trois membres de ce comité agiront également comme fiduciaires du Pavillon Monseigneur St-Arnaud. Les personnes désignées furent : le juge Maurice Laurin, Me Yves Gabias, c.r., et monsieur Henri Ferron, c.s.

Le Pavillon Monseigneur St-Arnaud continuera à être dirigé par ses fiduciaires-administrateurs, mutatis mutandis, comme les corporations de mainmorte.

1956 : Inauguration du Pavillon St-Arnaud et nomination du 1er directeur général, l’Abbé Pierre Demers, alors directeur de l’O.T.J.

Au comité de construction succède le comité d’administration composé de trois personnes nommées par M. Maurice L. Duplessis, messieurs Ferron, Gabias et Laurin.

1961 : L’O.T.J. opère dix terrains de jeux.

1962 : L’Abbé Carmel Paquin remplace l’Abbé Pierre Demers comme directeur du Pavillon St-Arnaud et de l’O.T.J.

1964 : L’O.T.J. opère dix-sept parcs et procède à l’engagement du premier spécialiste en loisir (monsieur Normand Papineau).

1964 : Au cours de la même année, l’O.T.J. devient le Service des Loisirs de Trois-Rivières.

Son directeur général reste le même : L’Abbé Carmel Paquin.

1969 : Le Service des Loisirs inc. devient le Service municipal de Loisirs.

1970 : Le Pavillon St-Arnaud s’incorpore.

1971 : Souscription publique pour aménager le sous-sol. Le sous-sol est aménagé à la fin 1971.

1972 : Inauguration de la Galerie d’Art du Parc, laquelle sera accréditée en 1973 par le Ministère des Affaires culturelles du Québec.

1976 : Le PSA, avec d’autres centres communautaires, fonde la Fédération québécoise des centres communautaires de loisir (FQCCL) laquelle existe toujours en 2004 et dont plus de 60 centres font partie.

1979 : Madame Liette C. Paquet remplace l’Abbé Carmel Paquin comme directrice générale.

1980 : Ville et Pavillon St-Arnaud signent un protocole d’entente en incluant le Parc Pie XII.

1981 : Monsieur Daniel Paquin remplace madame Liette C. Paquet comme directeur général.

1981 : La Galerie d’Art du Parc, compte tenu de son développement déménage et s’installe au Manoir de Tonnancourt, rue des Ursulines, à Trois-Rivières, propriété qui lui est prêtée par la Ville de Trois-Rivières.

1982 : Ville (Service des Loisirs) confie au Pavillon St-Arnaud son programme Terrain de jeux.

1985 : M. Jean-Claude Dubois remplace M. Daniel Paquin comme directeur général.

1986 : Le Pavillon met sur pied, au printemps 1986, une première session d’activités printemps-été qui constitue la troisième session avec les sessions automne et hiver.

1986 : Le Pavillon innove un camp d’immersion anglaise et un programme d’activités de loisir dans les écoles élémentaires.

1986 : En Août 1986, le Pavillon St-Arnaud supporte la mise sur pied de la Jeune Chambre de Commerce du Cœur du Québec en fournissant à celle-ci, pour sa première année d’opération, des locaux pour son siège social.

1987 : Avec l’aide du Gouvernement provincial (100 000$) et de la Ville de Trois-Rivières (42 750$), le Pavillon rénove tout son sous-sol et une partie de son premier étage en injectant lui-même (142 750$) pour un total de 285 500$.

1990 : Le Club de gymnastique du Pavillon St-Arnaud (Gymnastars) se fusionnait avec le club Tri-Excel pour devenir le club Gym T.R.M. en raison du vouloir des 2 clubs d’offrir aux enfants un meilleur encadrement et une plus grande qualité de ressources physiques et matérielles.

1991 : Grâce à un don d’un minibus du Club Lions de Trois-Rivières, le Pavillon St-Arnaud met sur pied un service de minibus pour personnes handicapées et/ou aînées.

Depuis cette date, de nombreux centres d’accueil et centres hospitaliers de Trois-Rivières profitent de ce service.

Ce service véhicule plus de 1 000 personnes par année.

1991 : A l’automne, le Pavillon initie un programme et des activités pour les personnes handicapées et depuis ce jour, cette clientèle fait partie intégrante de la vie journalière du Pavillon.

1991 : Le Pavillon collabore à la remise sur pied de l’Association des Parents d’enfants Handicapés.

Depuis cette période, l’APEH a son siège social au Pavillon St-Arnaud où elle y tient aussi ses activités.

1991 : Le Pavillon St-Arnaud et les Ateliers Centre du Québec, devenus aujourd’hui CSDI, établissent une entente d’échange de services se rapportant à des personnes handicapées intellectuelles.

Depuis ce jour, ces personnes participent à des activités au Pavillon St-Arnaud.

1992 : Le Pavillon obtient de l’Office des services de garde du Québec une subvention de 130 000$ pour mettre sur pied une garderie.

La Ville de Trois-Rivières fait don au Pavillon de 3 bâtiments du Parc Pie XII ainsi que de terrais afin que celui-ci y implante une garderie.

Le Pavillon réalise cette garderie, rénove les bâtiments et obtient une hypothèque pour la nouvelle corporation qui a été mise sur pied soit la Garderie Mamuse et Méduque inc.

Cette garderie, qui a nécessité des investissements totaux de près de 400 000$, ouvre ses portes officiellement en août 1992 avec un conseil d’administration formé de 7 bénévoles dont 4 parents. Le premier président de la Garderie Mamuse et Méduque est Me Louis Brunelle.

1993 : Le Pavillon St-Arnaud collabore à la remise sur pied de l’Association des Sourds de la Mauricie inc. en lui fournissant des locaux.

2005 : Aménagement, à l’entrée principale, au coût de 25 000$ d’une salle dite « Pause-café » pour les utilisateurs qui favorise les relations, communications, échanges et détente.

Cette salle est une réalisation de « Gravel Designer » de Trois-Rivières.

2005-2007 Dans le cadre de son 50ième anniversaire, le Pavillon St-Arnaud et son conseil d’administration en ont profité pour rajeunir et moderniser son siège social notamment :

  • En refaisant à neuf sa toiture
  • En changeant entièrement toutes les fenêtres incluant celles du gymnase
  • En modernisant complètement toutes les toilettes
  • En refaisant le plancher de la salle Grande Allée
  • En peinturant de nombreux locaux
  • En rénovant sa réception
  • Etc…

L’ensemble de ces travaux ont nécessité l’apport financier de 335 000$ dont une partie financer par le projet d’infrastructures aux CCL de la ville de Trois-Rivières (105 000$) et une autre par un emprunt hypothécaire qui prendra fin en 2021

2010 On peut maintenant s’inscrire par internet

2012-2013 L’administration a vu à restructurer son personnel notamment en abolissant le poste « Directeur des opérations » (entretien, maintenance et locations de salles) et en fusionnant les postes de réceptionniste-secrétaire (35 hres/sem) avec celui d’assistante-comptable (21 hres/sem) en un seul poste (35 hres/sem.) soit « Assistante-comptable-réceptionniste »

2013 Nouveau type de dépliant de sessions fait son apparition au Printemps 2013 soit nouvelles dimensions, tout en couleur (30 000 copies printemps, 67 000 copies automne et hiver)

2014 Introduction au PSA de l’activité « Kangoo jump » qui a nécessité des investissements substantiels « nouvel aménagement de deux salles (on fusionne les salles B et C du 1er étage, nouveau plancher (12 000$), nouveau système de son (550$), nouveau meuble de rangement 1 2000$), achats de bottes Kangoo (10 000$), etc… »

2015 La coordonnatrice en loisir du Pavillon St-Arnaud, Mme Annick Boulanger, après une formation de quelques mois, réalise à l’interne notre premier dépliant et verra au montage des prochains ce qui permettra au Pavillon des économies substantielles annuelles

2016 L’année 2016 est mémorable car nous avons célébrer le 60ieme anniversaire de création du PSA. Toute l’année, la clientèle a eu droit a des célébrations diverses (rabais sur des cours, publications spéciales, etc.) Les célébrations ont culminé en une journée de festivités au mois de mai où toute la population de Trois-Rivières était invitée.